Openmoko

De openmoko-fr.
Version du 15 mars 2010 à 23:53 par Swap38 (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

OpenMoKo signifie : Open Mobile Kommunication. (le 'K' est un clin d'oeil à une certaine communauté de développeurs de logiciels libres).

Le terme "Openmoko" désigne à la fois :

  • un projet
  • une société
  • des téléphones par abus de language ! En réalité il s'agit des Neo1973 et Neo Freerunner
  • un système d'exploitation (avec plusieurs versions : Om2007.1, Om2007.2, Om2008.8, Om2008.9 ...)


Sommaire

Le Projet

Openmoko est un projet Open Source dont l'objectif est de créer le premier téléphone mobile OUVERT et doté d'un système d'exploitation basé sur des Logiciels Libres. Ce projet est né de la conviction que la standardisation doit venir de la communauté Openmoko plutôt que de l'environnement de développement de l'industrie téléphonique.

Openmoko a deux axes de développement :

  • la plateforme hardware fabriquée par FIC (initialement le Neo1973, actuellement le Neo FreeRunner)
  • le système d'exploitation (OS) qui tourne sur cette plateforme Openmoko.

Potentiellement, Openmoko peut tourner sur toute plateforme Linux orientée téléphone mobile.

Il faut comprendre 'Open' au sens 'libre' et 'ouvert', dans le pur esprit FLOSS. En effet, de nombreux appareils de grande consommation utilisent déjà un noyau linux pour fonctionner, y compris plusieurs téléphones mobiles (Motorola, ...).

Mais généralement les fabricants ne permettent pas à leurs utilisateurs de connaître les spécifications de ces produits ni de les modifier à volonté (contrairement à la philosophie des logiciels libres).

Openmoko a donc pour but de proposer une plate-forme matérielle (le téléphone Neo FreeRunner) et logicielle (un OS linux) pour remédier à cela et obtenir au final, un vrai téléphone 'libre'.

Sean moss-pultz-85x110.jpg

Le projet Openmoko a été initié par Sean Moss-Plutz, alors salarié de la société FIC.


Objectifs

Les principaux objectifs sont :

  • Développer un système d'exploitation entièrement Libre
  • Concevoir des téléphones mobile de façon entièrement ouverte

Cela constitue une véritable révolution dans l'univers très fermé de la téléphonie mobile (avant, il était plus facile d'embrasser un vélociraptor que de contrôler son téléphone !).


Historique

Après avoir convaincu son employeur (FIC), Sean a démarré le projet Neo1973 en janvier 2006.

A l'origine ce projet était complètement indépendant, bien que soutenu par FIC (voir le premier article sur LinuxDevices.com daté du 7 novembre 2006).

En 2007, alors qu'un essoufflement se fait ressentir au sein des membres de l'équipe, l'aide de FIC est sollicitée et Openmoko se transforme alors en filiale.

Le 2 janvier 2008, Openmoko devient une entreprise autonome : Openmoko, Inc.

La Société

En tant qu'entreprise, Openmoko, inc. était d'abord une filiale de FIC (First International Computer).

FIC est un un fabricant d'ordinateurs de bureaux, de portables et autres matériels électroniques à qui des marques commandent la fabrication de leurs produits.

Depuis le 2 janvier 2008, Openmoko, Inc. est devenue une entité autonome mais continue à travailler en étroite relation avec FIC.

Trademark_Policy : contient les règles d'usage de la marque et du logo.


Les produits

Par abus de langage, les smartphones Neo1973 et Neo Freerunner sont souvent appellés "Openmoko" (ou plus simplement "neo").

Openmoko commercialise également le WikiReader : un lecteur d'encyclopédie électronique dont le contenu est issu de Wikipedia.

La distribution

Openmoko développe un système d'exploitation basé sur le noyau linux et dédié aux appareils mobiles (et en particulier aux Neo1973 et Neo Freerunner).

Cette distribution est nommée ainsi : "Om" (initiales d'Openmoko) suivie de l'année puis du mois (ou d'un simple numéro pour Om2007).

Ce qui a donné :

  • Om2007.1
  • Om2007.2
  • Om2008.8
  • Om2008.9
  • Om2008.12
  • Om2009
Outils personnels