Comme on pouvait s'y attendre depuis que certains ont réussi à faire tourner Android sur des netbooks, Google a annoncé officiellement l'arrivée d'un système d'exploitation maison en 2010.

Pour l'instant nommé "Chrome OS", il sera basé sur le noyau Linux accompagné d'un gestionnaire de fenêtre qui se bornera à faire tourner le navigateur Chrome.
L'ensemble devrait être léger, rapide, optimisé pour les netbooks (architectures ARM ou x86) et open source (voir cet article de techcrunch).
Alors en lisant "architecture ARM", vous pensez certainement comme moi : "un OS de plus potentiellement compatible avec notre Freerunner" ;-)

Mais plusieurs questions se posent :

  1. pourquoi s'attaquer au marché des OS ?
  2. pourquoi lancer un autre OS que Android qui semble déjà bien adapté aux netbooks ?

La réponse à la question n°1 pourrait tenir en un mot : Microsoft !

Il est de notoriété publique que ce dernier a juré la mort de Google et celui-ci le lui rend bien.
La firme de Redmond attaque Google sur son terrain en lançant toujours plus de services en ligne (dont le récent moteur de recherche Bing), celui-ci répond avec un système d'exploitation destiné à faire de l'ombre à windows seven sur le segment des netbook (et autres ?).
De plus, google a tout intérêt à proposer aux clients de ses services en ligne une plate-forme et des navigateurs alternatifs à ceux de son pire ennemi (Windows / Internet Explorer).

Quant à la question n°2, il ne faut pas oublier que Android dépend d'un consortium de 34 entreprises (Open Handest Alliance) dédié à la téléphonie mobile.
Google semble avoir besoin d'un OS plus générique et multi plate-forme mais surtout n'ayant qu'un seul nom sur l'étiquette.