Présentation

SHR signifie "Stable Hybrid Release" et c'est donc une distribution construite par une communauté de développeurs (le principal étant Julien Cassignol alias Ainulindale).
Elle est basée sur FSO et permet d'installer des applications qui utilisent différentes librairies graphiques (comme GTK+ et ELF).

La version testée ici est la SHR testing du 3 mai 2009.
Les images d'installation (shr-image-om-gta02.jffs2 et uImage-om-gta02-latest.bin) sont disponibles dans le dépôt du projet.

Installation et premier démarrage

J'ai choisi une installation classique par flashage via neotool, mais il et possible de l'installer sur carte micro-SD (dans ce cas, il faut télécharger et décompresser les fichiers .tar.gz).

Le flash du neo s'est déroulée sans histoires, RAS.

Le premier démarrage dure environ 3 minutes car beaucoup d'éléments sont configurés pendant cette phase.

On arrive ensuite sur l'assistant de configuration de Enlightenment (le même que lorsqu'on installe E17 sur son ordinateur).
Les choix à faire sont :

  • langue : anglais.
    Pas le choix pour l'instant, mais un appel au traducteurs à été lancé (voir les discussions et la page wiki)
  • Profile : illume ou illume-SHR (j'ai choisi ce dernier bien sûr)
  • Menus : system default (pas le choix)
  • Quick Launch : toutes les applications par défaut sont listées

Bien que limité pour l'instant, je trouve ce principe d'assistant plutôt sympathique.
A terme, cela pourrait devenir une première étape simple et rapide de personnalisation de son téléphone.

Après l'assistant, on arrive sur le bureau et le premier message d'erreur fait son apparition :-( :

"There was an error loading module named : 
???connman/linux-gnueabi-arm-ver-pre-01/mo???
module search directories
Would you like to unload this module ? [ Yes | No ]"

On ferme et on redémarre ! (temps d'arrêt : environ 20 secondes)

Petite remarque au passage : contrairement à d'autres distributions basées sur FSO qui imposent un reboot pour charger le module réseau, la connexion ssh a marché tout de suite avec SHR.

Découverte

Le temps de boot normal est d'environ 1 minute 30.

L'interface utilisant illume est sobre, claire et très bien peaufinée tout en restant entièrement personnalisable.

La barre du haut affiche l'application en cours, l'heure, le niveau de réception GSM, l'icone du wifi s'il est activé, et la batterie.
Une tape sur celle-ci affiche le pourcentage de charge et une estimation du temps restant :

Les flèches à gauche et à droite sont utiles pour passer d'une application à une autre : oui, le Neo Freerunner et ses OS sont vraiment multi-tâches ! ;-)

Une tape sur cette barre et elle se déroule, faisant apparaître trois gros icônes qui permettent (de gauche à droite) de basculer entre les applications, de revenir au bureau et de fermer une application.
Cette grosse croix est très appréciable pour l'utilisation au doigt (bien plus que le minuscule "remove" de Om2008 !).

En haut à gauche, la clé à molette donne l'accès aux nombreux paramètres de Enlightenment (attention à ce que vous y faites !) et à droite "qwerty" permet d'afficher le clavier virtuel.
Par défaut, celui-ci comporte 3 modes :

  • default : clavier qwerty limité avec reconnaissance des mots (en anglais)
  • numbers : les chiffres et quelques caractères accentués ou spéciaux
  • terminal : clavier qwerty complet, mon préféré ;-)

C'est là que je formulerais un léger regret : dommage de devoir dérouler le menu à chaque fois qu'on doit faire apparaître (ou disparaître) le clavier. Il faudrait que "qwerty" soit accessible directement (dans un coin du bas par exemple ?).

De nombreuses applications sont proposée par défaut :

  • alarm : réveil-matin
  • contacts : gestionnaire de contacts (carte SIM uniquement pour l'instant)
  • dialer : numéroteur téléphonique
  • filemanager : gestionnaire de fichiers (pratique pour faire des transferts téléphone <-> carte micro-SD)
  • GPS & MAP (TangoGPS) : application GPS
  • Messages : gestion des SMS
  • Midori : navigateur web
  • MoFi : getionnaire de connexion wifi
  • PhoneLog : liste des appels reçus et émis
  • Pidgin : messagerie instantanée multi-protocoles
  • settings : paramètres de SHR
  • Sketch : outil de dessin
  • Terminal : émulateur de terminal
  • Vagalume : client pour Last.fm (radio en ligne)
  • Numpty Physics : jeu indispensable !
  • pCalc : calculatrice

Je regrette qu'il manque un raccourci pour l'outil de capture d'écran (gpe-scap) pourtant installé.
J'ai dû le lancer en ligne de commande pour réaliser toutes celle-ci.

L'installation d'applications se fait par la commande :
opkg install paquetage.opk

Malheureusement je n'ai pas pu aller plus loin dans mes essais pour l'instant.
En effet, pour une raison encore indéterminée la connexion ssh avec le Neo ne fonctionne plus.
Ce contretemps est apparu après avoir testé la connexion wifi - avec succès d'ailleurs et sans recours à la ligne de commande grâce à Settings et à MoFI, ce qui est vraiment un bon point !

Et puisqu'on est dans les petits problèmes, je dois reporter également un crash systématique du PhoneLog (début d'explication ici ?) et un bug d'affichage du menu (1 pixel de large !) qui apparaît après un appui court sur le bouton POWER (probablement lié au message d'erreur du début avec le module "gestionnaire de connexion" ?).

Il me faudra un peu plus de temps mais je ne doute pas de trouver des explications à ces problèmes.

Conclusion

J'aime bien :

  • l'assistant de pré-personnalisation
  • Enlightenment et le thème illume adapté (avec pleins de zoulis effets)
  • utilisable au doigt en général
  • les astuces de l'interface (batterie, flèches, ...)
  • le wifi configurable graphiquement
  • les nombreuses options de configuration
  • le clavier "Terminal" (clavier qwerty complet)
  • les applications présentes par défaut
  • la possibilité d'orienter l'écran en paysage (dans les options de illume)
  • la réactivité

J'aime moins :

  • le bug du gestionnaire de connexion (marchait bien chez moi sur la version précédente)
  • le bug du journal des appels (lui aussi marchait bien chez moi sur la version précédente)
  • pas d'icône pour gpe-scap (capture d'écran)
  • manque d'ergonomie pour faire apparaître ou disparaître le clavier rapidement

SHR est une base saine avec énormément de potentiel.
Les quelques désagréments évoqués ci-dessus ne sont pas grand chose face au plaisir que j'ai de l'utiliser.
On voit vraiment que de gros effort ont été faits sur la stabilité, la réactivité, la gestion de l'énergie, l'interface et les outils de paramétrage, bravo !

Je ne l'ai pas encore assez testée en conditions réelles pour me prononcer sur l'autonomie, mais à première vue, elle a l'air correcte.
Je n'ai pas non plus testé toutes fonctionnalités (GPS, Bluetooth, USB, host, ...) car ceci n'était qu'un aperçu. Et puis il faut bien vous laisser quelque chose à découvrir par vous-même, non ? ;-)

Il reste manifestement quelques broutilles à régler, mais on sent que la version stable n'est pas loin !

Un petit dessin en guise de mot de la fin :

Pour en savoir plus :