La propagande gouvernementale tente de faire croire que le clivage est : "gentils artistes et industrie du disque contre méchants internautes pirates".

Or les consommateurs et les artistes (sauf exceptions : ceux qui n'ont pas compris ou qui ont des intérêts particuliers) sont en réalité dans le même camp face à une industrie du disque qui utilise le pouvoir politique pour maintenir un monopole et un modèle économique obsolète basé sur le principe du parasite (ou comment s'enrichir sur le dos des artistes).

Rappel : HADOPI tente d'instaurer de nombreux d'éléments scandaleux dont (entre autres) :

  • un système de répression parallèle au système judiciaire
  • une répression qui bénéficiera avant tout aux producteurs et diffuseurs mais pas aux artistes
  • une dépense monumentale aux frais des contribuables pour une solution obsolète, inutile et inapplicable
  • le filtrage de l'internet Français via des logiciels espions sur les postes des internautes
  • une machine à "riposte graduée" aveugle et monstrueuse (10000 mails par jours !)
  • l'internaute est présumé coupable tant qu'il n'a pas pu prouver son innocence (seulement après application de la peine !)
  • le principe de double-peine (l'utilisateur sera contraint de payer la connexion qui lui a été coupée)
  • le sur-référencement des offres payantes dans les moteurs de recherche avec un système de labels des sites webs

De plus, les partisans de cette horreur ont maintes fois montré qu'ils n'avaient aucune compétence technique sur le sujet.
Ils sont incapables de répondre à des question élémentaires comme par exemple :

  • à quelle adresse seront envoyés les mail si l'abonné n'utilise pas celle crée par son FAI ?
  • quid des abonnés en dégroupage total ? (qui inclut les services de télévision et téléphone)
  • quid des utilisateurs de GNU/Linux ? (logiciel espion dédié ou connexion impossible ?)
  • comment sécuriser des connexions partagées en wifi ?
  • Google devra-t-il modifier son algorithme pour sur-référencer les offre payantes ? (et à quelle place seront les Jamendo, Dogmazic et autres Theora Sea ?)

S'il passe, ce projet aura donc un impact désastreux dans beaucoup de domaines (et les Logiciels Libres feront partie des premières victimes).
C'est pourquoi de nombreuses voix de tous horizons s'élèvent contre une telle absurdité.
Je vous invite donc vivement à vous inscrire aux événements prévus dans de nombreuses villes de France.

http://www.manifestation-contre-hadopi.com

Pour en savoir plus : La Quadrature du Net (fer de lance de ce combat), la page dédiée chez l'APRIL, le dossier spécial chez SVM (avec la pétition à plus de 50 000 signatures) et les dernières news chez PCinpact.

PS : L'enjeu n'est pas que Franco-Français puisque le sujet fait débat au niveau Européen. Par ailleurs, HADOPI a déjà été cité en exemple par la RIAA. Un précédent en France pourrait donc avoir un effet "boule de neige" dans beaucoup d'autres pays.